Pokémon en exil dans une arène

Piocpioc64

Membre
Coucou à tous,

Mon pokémon noadkoko est coincé dans une arène depuis 40 jours !
Évidemment je ne rêve pas je ne vais pas devenir milliardaire dans la boutique mais je m'interroge il n'y a pas de limite de temps dans une arène ?
Par contre si quelqu'un se promène dans les Landes à Saint Laurent de gosse ( faut vraiment vouloir y aller...) je vous autorise à"tuer" mon pauvre pokémon.
 

Profsamedi

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Responsable fiches pokemon
La seule solution légit est de trouver quelqu'un dans ton coin susceptible de te rendre ce service.
Peut-être dans des groupes FaceBook.
Deuxième solution, te créer un second compte d'une autre team, et le faire monter assez pour te débarrasser de ce Pok.
En 40 jours, tu aurais largement eu le temps de faire ça...
Dans des cas extrêmes de désert Pokémonesque, ça se justifie pleinement.
 

Piocpioc64

Membre
Merci pour tes conseils, je crois que je vais attendre, peut être que pendant les prochaines vacances des djeun's vont enfin trouver cette arène.
J'avoue avoir des scrupules à assassiner ma propre bestiole:rolleyes:
 

Piocpioc64

Membre
J'ai la joie de vous annoncer qu'après 46 jours dans l'arène une âme charitable à mit fin à l'exil de mon brave noadkoko. Celà fait presque 1 pièce par jour de rendement....
 

Profsamedi

Modérateur
Membre du personnel
Modérateur
Responsable fiches pokemon
J'ai la joie de vous annoncer qu'après 46 jours dans l'arène une âme charitable à mit fin à l'exil de mon brave noadkoko. Celà fait presque 1 pièce par jour de rendement....
Hé ben tu vois... tout arrive...
Content pour toi... :cool: :rire:
 

Ludotronic

Membre connu
Franchement chapeau, j'ai déjà joué à la campagne, et c'est vrai que le peu de pokestops / arènes / joueurs ça vous bride le jeu d'une force...
Après le pokemon paumé dans la nature ça m'est déjà arrivé et c'est vrai que c'est frustant. Pour ça l'ancien système était plus avantageux, 10 pièces + 500 de poussière tous les jours par arène ça devait être le rêve quand tu pouvais le faire sans te forcer ( ce qui par contre n'était pas le cas en grande ville)
 
Haut